Comment financer votre formation dans les Hauts-de-France ?

Se former tout au long de la vie professionnelle, c’est important… mais cela peut vite coûter cher. Heureusement, il existe de nombreux dispositifs pour vous aider à financer vos formations. C’est vrai pour la région Hauts-de-France, qui propose des modalités de financement spécifiques pour ses habitants. Du national au régional, Mon CEP (Mon conseil en évolution professionnelle) fait le point sur comment financer votre future formation sans trop impacter votre budget.

Pourquoi et comment suivre une formation ?

Mettre à jour vos compétences, évoluer ou même vous reconvertir

Si la formation initiale compte, il est aujourd’hui important de vous engager aussi dans une démarche de formation continue. Le monde du travail est impacté par des tendances de fond comme la transition écologique, qui nécessite une mobilisation de tous les métiers et acteurs. Les façons de travailler changent également, avec un recours de plus en plus fréquent aux outils numériques, auxquels il faut également vous emparer.

Au-delà de ce qui est nécessaire pour vous maintenir à jour dans vos compétences et/ou dans votre poste de travail, la formation est également un tremplin pour évoluer, et par exemple, pour décrocher un nouveau poste avec plus de responsabilités. Si vous êtes en recherche d’emploi, passer par une formation peut aussi être un atout considérable pour retrouver du travail.

Enfin, la formation est souvent un passage obligé si vous avez un projet de reconversion. Il n’est pas rare aujourd’hui de bifurquer à mi-parcours vers une branche très différente de celle où l’on exerçait jusqu’à présent. Bref, il n’y a que des bonnes raisons de se former, et pas d’âge limite !

Choisissez la formation qui correspond à vos besoins

Attention toutefois à bien choisir votre formation. Vérifiez les compétences que celle-ci va vous permettre d’acquérir, et si elles sont en adéquation avec votre projet professionnel. Demandez-vous également si cette formation est certifiante et reconnue par l’État : c’est un gage de sérieux pour vous, et un atout sur votre CV.

Plus largement, réfléchissez aux modalités de votre formation : combien de temps va-t-elle durer ? Comment voulez-vous vous organiser pour la suivre : en présentiel, à distance, en mélangeant les deux ? Enfin, comparez les prix proposés et ce qu’ils incluent ou non, ainsi que la réputation des différents organismes. Le service Mon CEP, public et gratuit, peut vous aider dans cette réflexion. Nos conseillers en évolution professionnelle vous accompagnent pour faire le point sur vos aspirations et mener à bien votre projet professionnel : et si vous avez besoin de vous former pour évoluer, vous serez guidé pour trouver et financer la formation qui y correspond.

Quelles aides pour faire financer votre formation au niveau national ?

Avant d’aborder les aides régionales, faisons le point sur les principaux dispositifs qui existent au niveau national. On peut d’abord citer le Compte personnel de formation (CPF), qui s’adresse à toutes les personnes exerçant ou ayant exercé une activité professionnelle. Celui-ci vous permet de cumuler des droits à la formation tout au long de votre vie active. Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez prétendre à l’Aide individuelle à la formation (AIF) pour financer les frais pédagogiques, c’est-à-dire le coût de votre formation. Votre demande s’effectue dans ce cas directement auprès de France Travail (ex-Pôle Emploi).

Si vous êtes en emploi, vous pouvez demander à votre employeur de prendre en charge vos frais de formation au titre du Plan de développement des compétences de votre entreprise. C’est d’autant plus légitime si cette formation vise à renforcer vos compétences dans votre poste actuel ou à évoluer au sein de votre entreprise, et donc que cela bénéficie à votre employeur.

Si votre objectif est de changer de métier ou de profession, vous pouvez opter pour le Projet de transition professionnelle (PTP), anciennement connu sous le nom de Congé

individuel de formation (CIF). Celui-ci vous permet, si votre employeur l’accepte, de vous absenter pour suivre votre formation tout en touchant une partie de votre salaire.

Il existe toutefois d’autres dispositifs (VAE, POEI, Pro-A…), ainsi que des interlocuteurs spécifiques sur les questions de formation selon votre profil : les différents OPCO pour les salariés du privé, les FAF pour les travailleurs indépendants, ou encore les CAP Emploi pour les personnes en situation de handicap. Ici aussi, votre conseiller Mon CEP pourra vous aider.

Quelles aides spécifiques au financement de la formation dans les Hauts-de-France ?

En plus de l’échelon national, les régions ont depuis 2014 des compétences en matière de formation. C’est pourquoi le conseil régional des Hauts-de-France a développé des dispositifs spécifiques auxquels vous pouvez prétendre si vous résidez dans l’un de ses départements, à savoir l’Aisne (02), le Nord (59), l’Oise (60), le Pas-de-Calais (62) ou la Somme (80).

Le Programme régional de formation (PRF) : vos coûts 100 % pris en charge

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous faites partie des bénéficiaires prioritaires du Programme régional de formation (PRF). Ce dispositif, mis en place par la région Hauts-de-France et par l’Union européenne, doit vous aider à vous former, tout en répondant aux besoins spécifiques de votre territoire en matière de qualifications.

Vous pourrez ainsi bénéficier de formations allant du niveau CAP-BEP à Bac +2. Certains secteurs, qui ont d’importants besoins de recrutement, sont plus spécifiquement visés. C’est le cas des secteurs :

· du bâtiment,

· du commerce,

· de la sécurité,

· de la restauration,

· de l’industrie,

· du transport.

Pour découvrir l’ensemble des formations éligibles et prises en charge à 100 % par le dispositif PRF, rendez-vous sur le site « Mon Avenir Pro » de la région Hauts-de-France.

Vous pouvez également contacter directement la région pour participer à une réunion d’information collective gratuite.

Le Chèque Pass Formation (CHPF) : un complément à votre CPF

Vous êtes demandeur d’emploi, mais la formation que vous visez ne fait pas partie de celles présélectionnées par la région Hauts-de-France dans le cadre du PRF ? Pas de panique, vous pouvez, sous certaines conditions, prétendre au Chèque Pass Formation (CHPF). Il s’agit ici d’un abondement que vous propose la région pour compléter le financement de votre formation.

Pour en bénéficier, la formation souhaitée doit :

· Être éligible au CPF, c’est-à-dire être enregistrée au répertoire national (RNCP) ou permettre d’obtenir une attestation de validation sur un ou plusieurs blocs de compétences de ce répertoire.

· Pouvoir être financée à hauteur d’au moins 500 € via votre CPF.

💡 Bon à savoir : vous pouvez bénéficier du CHPF y compris si vous occupez un emploi à temps partiel (moins de 24h/semaine) ou un contrat aidé, tant que vous êtes inscrit à France Travail. Vous pouvez également y prétendre dans le cadre d’un Contrat de sécurisation professionnelle (CSP) si vous avez été licencié pour motif économique.

La bourse d’études sanitaires et sociales (BESS)

Pour pallier au manque de personnes qualifiées dans le secteur sanitaire et social, la région Hauts-de-France a mis en place une bourse spécifique : la Bourse d’études sanitaires et sociales (BESS). Son objectif est double : inciter les jeunes et les demandeurs d’emploi à se former dans les instituts et écoles de formation sanitaire et sociale (SASO) mais aussi soutenir financièrement les étudiants déjà engagés dans cette voie.

Ainsi, peuvent en bénéficier les élèves ou étudiants en poursuite d'études (hors contrat d’alternance, contrat d’apprentissage ou contrat aidé) ainsi que les demandeurs d’emplois :

- indemnisés ou non par l'assurance chômage pour les formations supra bac,

- ayant des droits ouverts auprès de l'assurance chômage pour certaines formations (aide-soignant, ambulancier, auxiliaire de puériculture, accompagnant éducatif et social, moniteur éducateur, technicien de l'intervention sociale et familiale, éducateur technique spécialisé).

⚠️ Les demandeurs d’emploi bénéficiaires de la rémunération au titre de la formation professionnelle ne sont pas éligibles, au même titre que les salariés et fonctionnaires.

Le montant de la Bourse d’études sanitaires et sociales est déterminé selon :

· des critères sociaux (8 échelons), en prenant en compte dans le calcul les revenus du foyer ainsi que le calcul des points de charge.

· la durée de la formation

Le versement se fait chaque mois, selon 12 mensualités.

⚒️ Un simulateur vous permet de tester votre éligibilité et d’avoir un aperçu du montant auquel vous pouvez prétendre.

L’aide régionale au transport des apprentis

Les coûts pédagogiques ne sont pas le seul poste de dépense lorsqu’on choisit de se former, et le transport peut parfois peser lourdement dans votre budget. Si vous êtes apprenti, la région Haut-de-France vous propose une aide au transport via la carte Génération #HDF.

Vous pouvez en bénéficier si vous êtes inscrit dans un Centre de formation d’apprentis (CFA) de la région, ou en apprentissage dans un autre organisme de formation habilité. Si la formation que vous suivez n’existe pas en région Hauts-de-France, vous pouvez également percevoir cette aide en étant apprenti hors de la région.

Quelques questions que vous nous posez fréquemment…

« Quel revenu vais-je toucher pendant ma formation ? »

La question de la rémunération lors d’une période de formation est légitime, en particulier si vous êtes un demandeur d’emploi non indemnisé par France Travail.

Sachez toutefois qu’en vous inscrivant à une formation, vous devenez « stagiaire de la formation professionnelle », et qu’à ce titre vous pouvez bénéficier de la Rémunération des stagiaires de la formation professionnelle (RSFP). Celle-ci est notamment cumulable avec l’ASS, le RSA, les aides de la CAF et celles liées à la RQTH.

« Comment fonctionne mon CPF ? »

Le CPF, ou Compte personnel formation, fonctionne comme cagnotte sur laquelle vous cumulez tout au long de votre vie professionnelle de l’argent qui peut être utilisé pour financer vos formations.

A titre d’exemple, si vous êtes salarié à temps plein, vous bénéficiez d’un versement de 500 € par an (le total de votre compte ne pouvant aller au-delà de 5 000 €). Si vous êtes demandeur d’emploi, vous conservez votre cagnotte mais elle n’est temporairement plus alimentée.

Votre CPF vous permet de financer un large choix de formations (vous pouvez rechercher ici l’ensemble des formations éligibles) et en particulier :

- toutes celles qui sont reconnues au répertoire national RNCP,

- une Validation des acquis de l’expérience (VAE),

- un bilan de compétences,

- un accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise,

- ou encore le permis de conduire.

« A quoi dois-je penser avant de m’inscrire en formation ? »

Avant de foncer tête baissée vers une formation, posez-vous d’abord la question de votre projet professionnel. Et si vous faisiez pour cela un point sur votre parcours, sur vos compétences et sur vos envies d’évolution ? C’est exactement ce que vous propose Mon CEP : nos conseillers vous accueillent gratuitement, pour prendre le temps de réfléchir avec vous à votre projet professionnel et aux moyens nécessaires à sa mise en œuvre. Vous pourrez évaluer avec eux la solidité de votre démarche, en fonction notamment du contexte spécifique à la région Hauts-de-France.

Surtout, ce service public est là pour vous aider à établir votre plan d’action, à mobiliser les soutiens financiers auxquels vous avez droit, à identifier le cas échéant les bonnes formations… et à vous lancer ! Prenez rendez-vous dès à présent.