Comment investir le « marché caché » de l’emploi ?

Pour votre recherche d’emploi, vous avez écumé les sites et répondu à toutes les annonces… mais savez-vous qu’en 2020, 41 % des personnes embauchées en France l’ont été sans qu’aucune offre ne soit jamais publiée nulle part ? C’est ce que l’on appelle le « marché caché », basé essentiellement sur la cooptation, le réseau et les candidatures spontanées. Voici quelques clés pour vous aider à dénicher ces opportunités d’embauche, aussi nombreuses qu’invisibles. 

« Marché caché » : de quoi s’agit-il ?

Le « marché caché » de l’emploi, ce sont tous les postes qui trouvent preneur sans que le recruteur ait besoin de rédiger une offre. Et cela arrive plus souvent qu’on ne le croit ! Selon une étude Randstad, sur les 7 millions d’embauches réalisées en 2020, près de 2,9 millions (soit 41 %) ont été réalisées de cette manière. 

Concrètement, ce marché concerne davantage les postes d’employés et d’ouvriers que les cadres. Parmi les métiers où le plus de postes trouvent preneur sans offre, on peut citer les chauffeurs de poids lourds, les agents administratifs, les employés de ménage ou encore les commis de cuisine. C’est d’ailleurs dans ce dernier secteur (hôtellerie-restauration) que cela arrive le plus fréquemment, avec plus de 7 recrutements sur 10 concernés, selon la même étude. 

Faites jouer votre réseau professionnel 

 

La première façon d’investir ce marché invisible des offres d’emploi est tout simplement de capitaliser sur votre réseau professionnel. Gardez contact avec vos anciens employeurs et collègues, cultivez de bonnes relations avec celles et ceux que vous croisez dans le cadre professionnel… et faites en sorte que chacun soit au courant de vos aspirations, afin qu’ils pensent à vous s’ils entendent parler d’une opportunité ou s’ils rencontrent un recruteur potentiel. 

 

N'hésitez pas également à aller rencontrer de nouvelles personnes pour faire vivre et grandir ce réseau : faites du bénévolat par exemple dans des associations en lien avec votre secteur, participez à des formations… Plus vous rencontrerez de gens, plus vous mettrez de chances de votre côté. L’essentiel est de ne pas rester seul avec votre projet ! 

Parlez de votre recherche autour de vous 

 

On a tendance à l’oublier, mais le bouche-à-oreille est le plus ancien moyen de recherche d’emploi du monde… et pas forcément le moins efficace. Même en dehors du cadre professionnel, tous les gens que vous connaissez peuvent eux aussi connaître quelqu’un qui vous aidera à trouver un emploi. 

 

Famille, amis, anciens camarades de classe ou d’études… qui sait, même vos voisins pourraient avoir des pistes pour vous. Plus vous évoquez votre recherche d’emploi, plus vous pourrez rencontrer des personnes travaillant dans le secteur que vous ciblez, avec peut-être un emploi à la clé. 

Soignez votre présence en ligne 

 

Aujourd’hui, une grande part de la recherche d’emploi se joue en ligne. Mettez donc tous les atouts de votre côté en augmentant votre visibilité numérique et en soignant celle-ci. Cela commence par la création de profils (façon CV) qui mettent en avant vos compétences : sur les différents sites d’emploi bien sûr, mais aussi sur celui de France Travail si vous y êtes inscrit, ou encore sur les sites de certaines grandes entreprises qui constituent leur propre vivier digital. 

 

Parallèlement, les réseaux sociaux jouent aussi un grand rôle dans votre visibilité, puisque LinkedIn est le réseau social le plus utilisé (84,8%) par les décideurs/entreprises en France. Veillez à avoir un profil LinkedIn à jour, avec une présentation claire de vos compétences et de votre recherche, ainsi qu’une photo suffisamment professionnelle. D’une façon générale, soignez votre présence en ligne (ce qui ressort quand on tape votre nom dans les moteurs de recherche) et préférez partager “en privé” les contenus qui relèvent de la sphère personnelle.

Envoyez des candidatures spontanées ciblées 

 

Puisque l’absence d’offre ne signifie pas forcément qu’il n’y a pas de poste à pourvoir, et encore moins qu’il n’y en aura pas dans un futur proche, n’hésitez pas à envoyer des candidatures spontanées ! Attention toutefois à bien cibler celles-ci. Plutôt que d’envoyer 100 candidatures génériques à une liste d’entreprises, commencez par une dizaine sur lesquelles vous vous serez bien renseigné au préalable. Ciblez ainsi celles qui correspondent le plus à votre profil, et qui sont les plus susceptibles d’embaucher de par leur taille ou leur stade de développement. 

 

Soignez également votre candidature. Vous pouvez par exemple solliciter les recruteurs par mail, ou bien par des messages privés via LinkedIn. Veillez toutefois, tout en mettant en avant vos compétences, à montrer que vous avez compris l'objet de l’entreprise à qui vous vous adressez : ses besoins, son modèle, ses valeurs… en personnalisant vos candidatures. Trouvez le juste équilibre pour réussir à attirer l’attention de votre interlocuteur sans en faire trop !

Faites-vous accompagner par Mon CEP 

 

Quel que soit votre projet, Mon conseil en évolution professionnelle ( Mon CEP ) peut vous accompagner. Nos conseillers sont des experts du monde du travail, qui connaissent aussi bien le marché caché de l’emploi que celui plus conventionnel basé sur des annonces. Ils sont également très à l’écoute des besoins des recruteurs, pour vous conseiller au mieux. 

 

Nos conseillers peuvent également vous accompagner vers différents dispositifs d’insertion, comme la Période de mise en situation en milieu professionnel ( PMSMP ), qui vous permettra de vous immerger dans le métier que vous ciblez. Cette expérience est l’occasion de mieux comprendre la réalité du terrain, les besoins des entreprises du secteur, et peut-être même de vous y faire des contacts.