Comment faire financer votre formation en région Île-de-France ?

Se former est important, mais cela a un coût quand ce n’est pas dans le cadre de son entreprise. Il existe heureusement de nombreuses aides, dont certaines sont proposées au niveau régional. Quels sont les dispositifs qui existent en Île-de-France ? Quelles formations y sont éligibles ? À qui vous adresser pour y avoir accès ? Mon CEP (Mon conseil en évolution professionnelle) vous aide à vous y retrouver. 

Quelles aides financières pour la formation en Île-de-France ?


Le saviez-vous ? Depuis 2014, les régions sont chargées de « la politique régionale de la formation professionnelle des jeunes et des adultes à la recherche d’un emploi ou d’une nouvelle orientation professionnelle » (Article L214-12). À ce titre, elles élaborent le contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelle, propre à chaque région.  

Avec près de 700 millions d’euros consacrés chaque année à cette thématique et une offre de formation particulièrement large, la région Île-de-France a développé différents dispositifs, essentiellement destinés à accompagner les jeunes, les demandeurs d’emploi et les personnes en reconversion dans leur parcours professionnel. Tour d’horizon des principales aides.  

Avec Oriane FormPro, une offre de formations 100 % financées par la région 

Vous avez moins de 25 ans ? Vous avez un projet professionnel en tête, mais vous n’êtes pas fixé sur un parcours ou un organisme de formation en particulier ? Sachez qu’il existe des formations pour lesquelles la région Île-de-France prend en charge 100 % des coûts pédagogiques.

La Web app Oriane FormPro les recense et vous permet ainsi de choisir une formation 100 % financée par le conseil régional. Pour faire une recherche, rien de plus simple ! Il vous suffit de vous rendre sur le site puis de préciser, au choix, le domaine d’activité et/ou le lieu. Vous pouvez ensuite filtrer les résultats de manière à définir des dates précises, à indiquer le niveau de sortie de la formation, ou à n’afficher que celles ayant un caractère certifiant.

Niveau de sortie de formation, késako ?

Avec la loi Avenir professionnel, l’ancienne nomenclature des certifications professionnelles qui datait de 1969 a fait peau neuve. Composé de huit niveaux, elle permet de mieux rendre compte des niveaux de qualifications et de savoir-faire.

  • 1

    Niveau 1 

    maîtrise des savoirs de base

  • 2

    Niveau 2 

    capacité à effectuer des activités simples et résoudre des problèmes courants à l’aide de règles et d’outils simples, en mobilisant des savoir-faire professionnels dans un contexte structuré

  • 3

    Niveau 3

    CAP, BEP

  • 4

    Niveau 4

    Baccalauréat général, professionnel ou technologique

  • 5

    Niveau 5

    Bac +2 (DEUG, BTS, DUT, DEUST)

  • 6

    Niveau 6

    Bac +3 (Licence, maîtrise, Master 1)

  • 7

    Niveau 7

    Master, DESS, DEA, diplôme d’ingénieur

  • 8

    Niveau 8

    Doctorat

Formation certifiante, qualifiante ou diplômante ?

Reconnue par l’État et, de fait, inscrite au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles), la formation certifiante donne lieu à un certificat de qualification reconnu par les différentes branches professionnelles.   

La formation qualifiante ne donne pas lieu à l’obtention d’un diplôme ou à une certification mais, dans la plupart des cas, à une attestation ou un certificat d’aptitude.  

Enfin, la formation diplômante permet, comme son nom le laisse deviner, d’accéder à un diplôme reconnu et délivré par l’État.  

⚠️ Attention ce dispositif est réservé aux Franciliens : 

  • ayant entre 18 et 25 ans, 
  • et/ou étant demandeurs d’emploi inscrits à France Travail (ex-Pôle Emploi).  

💡Bon à savoir : en plus de voir votre formation prise en charge, vous pouvez également obtenir une prime si vous vous formez dans l’un des secteurs en tension au niveau régional. Mais ça, nous y reviendrons plus tard.  

L’AIRE, pour financer à 80 % une formation plus spécifique 

Si vous visez une formation spécifique qui ne fait pas partie de celles répertoriées par la région Île-de-France et qui n’a pas d’équivalent, vous pouvez bénéficier de l’Aide individuelle régionale vers l’emploi (AIRE). Celle-ci vous permet de financer jusqu’à 80 % des coûts liés à la formation (y compris frais de candidature, de certification ou de matériel), hors hébergement, transport et nourriture. 

 Attention toutefois, n’y sont pas éligibles : 

  • Les formations déjà référencées par la région sur Oriane FormPro, 
  • Les formations visant à déterminer un niveau de langue ou de bureautique (TOIEC, TOEFL, BULATS, TOSA…), 
  • Les formations inscrites au Schéma régional des formations sanitaires et sociales. 

Par ailleurs, votre formation doit impérativement : 

Vous pouvez consulter la FAQ relative à l’AIRE pour en savoir plus sur les conditions. 

Une aide complémentaire au permis B pour les jeunes en insertion

Parfois, pour accéder à l’emploi, la formation professionnelle ne suffit pas. Il faut aussi être titulaire du permis de conduire, soit pour se rendre sur son lieu de travail, soit pour exercer son activité en elle-même.

C’est pourquoi, si vous êtes un jeune Francilien ayant entre 18 et 25 ans et que vous êtes engagé dans une démarche d’insertion professionnelle, la région vous propose sous, certaines conditions, un « chèque permis de conduire » de 1 300€.

Quelles sont les démarches à effectuer pour en bénéficier ? 

Pour bénéficier d’une aide afin de suivre une formation, il va dans la plupart des cas falloir passer par la case de demande de financement. Celle-ci va être différente en fonction de la formation, mais aussi de l’aide demandée. Pour vous aider à y voir plus clair et monter votre dossier, nos conseillers en évolution professionnelle se révèlent être vos plus fidèles alliés. 

Vous choisissez une formation éligible à Oriane FormPro 

Dans ce cas, c’est très simple : il vous suffit de précandidater en ligne à la formation qui vous intéresse. Si vous êtes accepté, la région s’occupe de tout, vous n’aurez aucune démarche supplémentaire à effectuer. 

De la même manière, si votre formation correspond à l’un des secteurs en tension et vous donne droit à une prime, celle-ci vous sera également versée automatiquement. Le plus souvent, le règlement s’effectue en deux temps : au début et à la fin de votre formation. 

Votre formation ne figure pas sur OrianeFormPro et vous souhaitez demander l’AIRE 

Commencez par vérifier de votre côté que vous êtes bien éligible à l’AIRE, et que votre formation (ou une formation équivalente) ne figure pas déjà dans l’offre déjà financée par la région.

Ensuite, c’est votre organisme de formation qui va vous accompagner et se charger de la préparation et du dépôt de la demande d’AIRE auprès de la région Île-de-France. Celle-ci s’effectue sur le site mesdemarches.iledefrance.fr, au plus tard 6 semaines avant le début de la formation.

Si votre demande a été acceptée, le versement de l’AIRE sera effectué directement auprès de l’organisme de formation, quelques semaines après la fin de la formation et une fois que votre attestation de suivi aura été transmise.

Et pour le chèque permis de conduire ? 

Si vous êtes éligible, la demande s’effectue sur la plateforme régionale mesdemarches.iledefrance.fr. Celle-ci peut être faite par vous-même, ou bien par un représentant de l’auto-école francilienne que vous avez choisie.  

Au-delà du financement de la formation : les primes et indemnisations  

 

En plus de voir sa formation financée partiellement ou intégralement par la région, il est également possible de bénéficier, dans certaines conditions, de primes et d’indemnisation. De quoi suivre une formation plus sereinement !  

Des primes de 1 000 à 2 000€ sur les secteurs « en tension » 

Depuis 2020, au sein du catalogue des formations prises en charge intégralement par la région, certaines donnent droit à une prime, versée en plus des frais pédagogiques. Il s’agit des formations en lien avec les secteurs dits « en tension », c’est-à-dire recrutant le plus en Île-de-France.

Régulièrement mise à jour, la liste de ces secteurs reflète les besoins de l’économie francilienne et fait ainsi l’objet de mise à jour régulière. D’autant que le montant de la prime varie, de 600 à 2 000 € en fonction des secteurs et du niveau de tension qui y est associé, mais également en fonction du temps de formation prévu.

Ainsi, en 2024, sur les 11 secteurs concernés, 8 permettent actuellement de bénéficier d’une prime de 1 000€, et 3 d’une prime majorée à 2 000€. Ces secteurs sont les suivants : 

  • Agriculture,
  • Bâtiment et travaux publics,
  • Cadre de vie et propreté,
  • Communication,
  • Environnement,
  • Hôtellerie, restauration et tourisme,
  • Numérique,
  • Filières sanitaires et sociales,
  • Sécurité (2 000€),
  • Transport et logistique (2 000€),
  • Industrie (2 000€).

La prime de 1 000€ peut également être majorée à hauteur de 1 500 ou 2 000€ si vous êtes :

  • Bénéficiaire du RSA,
  • Résident d’un Quartier prioritaire de la ville (QPV), 
  • Résident d’une Zone de revitalisation rurale (ZRR),
  • Résident d’une Zone de reconquête économique (ZRE),
  • Demandeur d’emploi en situation de handicap.

⚠️ Attention, ces primes ne concernent pas les bénéficiaires de l’AIRE. Pour en savoir plus, consultez la page dédiée sur le site de la région.

Vous êtes demandeur d’emploi non indemnisé ? Soyez rémunéré ! 

Lorsque vous vous inscrivez à une formation, qu’elle soit prise en charge intégralement par la région ou qu’elle soit financée en partie par l’AIRE, vous devenez « stagiaire de la formation professionnelle ». Si vous n’êtes pas déjà indemnisé par France Travail avec l’ARE, vous pouvez bénéficier de la Rémunération des stagiaires de la formation professionnelle (RSFP). Celle-ci est notamment cumulable avec l’ASS, le RSA, les aides de la CAF et celles liées à la RQTH.

Des dispositifs qui s’ajoutent aux aides nationales et sectorielles 

 

PTP, Pro-A, VAE, AIF… on parle souvent de « jungle » pour qualifier l’empilement des différentes aides qui existent pour la formation professionnelle. C’est dû au fait que certains dispositifs sont nationaux, et d’autres régionaux, comme les aides présentées plus haut. 

Parmi les dispositifs les plus connus au niveau national, on peut citer le Compte personnel de formation (CPF) qui s’adresse à toutes les personnes exerçant ou ayant exercé une activité professionnelle. Celui-ci vous permet de cumuler des droits à la formation tout au long de votre vie active. Il peut notamment constituer une source de financement complémentaire à l’AIRE. 

Il existe également des interlocuteurs spécifiques sur les questions de formation selon votre profil, comme les différents OPCO pour les salariés du privé, les FAF pour les travailleurs indépendants, France Travail pour les demandeurs d’emploi, ou encore les CAP Emploi pour les personnes en situation de handicap, pour ne citer qu’eux. 

 

Ca fait beaucoup d’informations ? Pas de panique : Mon CEP (Mon conseil en évolution professionnelle) est là pour vous accompagner. Il s’agit d’un service public et gratuit, accessible à tous. Nos conseillers sont des experts des parcours professionnels et de la formation. Ils sont là pour vous aider à formaliser votre projet et à le mettre en œuvre concrètement, y compris pour décrocher avec vous toutes les aides financières auxquelles vous avez droit. Prenez rendez-vous dès à présent !