Ma reconversion pour devenir militaire

Lorsqu’on pense au monde militaire, on a souvent l’image d’un soldat engagé sur le front, arme à la main. Pourtant, la réalité des métiers et des parcours au sein des différents corps de l’armée est bien plus variée. Que vous soyez un jeune sans diplôme ou simplement en recherche d’une nouvelle expérience professionnelle, il existe de nombreuses voies d’entrée et de riches parcours d’évolution. Alors si vous songez à vous reconvertir pour devenir militaire, voici tout ce que vous devez savoir…

Quel est le rôle d’un militaire ? 

Avant toute chose, revenons sur les quatre composantes de l’armée en France. Elle est constituée de l’armée de Terre, l’armée de l’Air, la Marine nationale, et la Gendarmerie. Leur rôle est à la fois de maintenir la paix au sein de notre pays, de le défendre en cas d’agression extérieure, de faire respecter l’ordre public et d’assurer la sécurité des personnes. 

Pour cela, les militaires ne sont pas tous des combattants de terrain. Certains s’occupent de la maintenance ou de la logistique du matériel, d’autres préparent les repas des troupes, d’autres encore soignent les malades et les blessés… Rien que dans l’armée de Terre, on dénombre ainsi plus de 400 métiers, du cuisinier au comptable en passant par le mécanicien ou l’infirmier !

Pourquoi devenir militaire ? 

Outre la motivation évidente liée au sens et aux valeurs du métier, il existe un certain nombre d’avantages à devenir militaire…

Le salaire (ou solde), les primes et les avantages en nature 

Le salaire des militaires est appelé « solde ». Le montant de celle-ci varie selon le grade, l’ancienneté, ou encore la spécialité, et peut s’accompagner de différentes primes, comme celle d’habillement, liée aux dépenses d'entretien et de renouvellement de l'équipement, celle de départ en mission, ou encore l’indemnisation spéciale versée lors d’un engagement sur un théâtre d’opérations à l’étranger. 

À titre d’exemple, un engagé volontaire dans l’armée de Terre (militaire du rang) perçoit une solde de 1 362 euros hors prime, tout en bénéficiant de repas et d’un hébergement gratuits. Un sergent en début de carrière va lui gagner 1 450 euros et un sous-lieutenant environ 2 000 euros, hors prime et avec les mêmes avantages. 

Une formation complète et des diplômes reconnus 

Pour rejoindre l’armée, une formation pour devenir militaire est un passage obligatoire. Tous les militaires suivent à leur arrivée une période de formation initiale de 12 semaines. Celle-ci comporte du tir, des méthodes de combat, du sport, des techniques de défense, la connaissance du règlement… 

Ensuite, selon le domaine de spécialisation que vous aurez choisi, vous pouvez bénéficier d’une formation professionnelle complémentaire pouvant durer de 4 semaines à plusieurs mois. Ce peut être l’occasion de décrocher un diplôme, reconnu également dans le civil sur un poste équivalent. 

Une grande diversité d’expériences, y compris à l’étranger 

Devenir militaire est l’occasion de construire une carrière aussi riche d'aventures que de découvertes professionnelles et humaines. Le métier favorise en effet le travail d’équipe et les rencontres, y compris avec d’autres cultures lors de missions à l’étranger, qui sont une occasion de découvrir le monde.

Quelles conditions pour devenir militaire ? 

 

Si l’armée recrute chaque année beaucoup de personnes aux profils très divers, il existe toutefois quelques conditions à remplir, notamment en termes d’âge, de diplôme et de sélection, qui diffèrent selon les postes et les grades visés. 

Les conditions tenant à votre personne 

Pour rejoindre l'une des forces armées, vous devenez remplir les conditions suivantes : 

  • Avoir la nationalité française (sauf pour la Légion étrangère) ; 
  • Avoir effectué votre Journée Défense et Citoyenneté ; 
  • Ne pas avoir été privé de vos droits civiques à la suite d'une décision de justice ; 
  • Avoir entre 17,5 et 29 ans (jusqu’à 32 ans pour devenir officier).

Votre niveau de diplôme 

Si l’on schématise (il existe des exceptions et des conditions complémentaires selon les parcours), voici les pré-requis en termes de niveau d’études pour devenir militaire : 

  • Même sans aucun diplôme, vous pouvez rejoindre les forces armées en tant que militaire du rang (soldat, caporal, caporal-chef), c’est-à-dire le premier grade dans l’ordre hiérarchique ; 
  • Si vous avez un niveau Bac à Bac +2, vous pouvez devenir sous-officier (sergent, sergent-chef, adjudant, adjudant-chef, major) ; 
  • Enfin si vous avez un niveau Bac +2 ou supérieur, vous pouvez postuler pour devenir officier (aspirant, sous-lieutenant, lieutenant, capitaine, commandant, lieutenant-colonel, colonel). 

La procédure de sélection 

Une fois les conditions d’âge et de diplôme satisfaites, la sélection s’effectue en deux étapes : 

  • Pour devenir militaire, vous devrez d’abord passer deux entretiens avec un conseiller ; 
  • S’il s’agit de devenir sous-officier ou officier de carrière, la première étape sera de passer un concours (les futurs officiers sous contrats en sont eux dispensés) ; 
  • Ensuite, quel que soit votre futur grade, vous serez convoqué dans un centre pour passer des évaluations physiques, sportives et psychotechniques, à la suite desquelles une commission d’affectation rendra son verdict. 

La reconversion professionnelle pour entrer dans l’armée

Si vous remplissez les conditions énoncées ci-dessus, vous pouvez vous lancer dans une carrière militaire… y compris par le biais de la reconversion. C’est par exemple le cas de Benjamin, technicien informatique, qui a choisi à 23 ans de rejoindre la Gendarmerie comme sous-officier. « J’ai commencé dans l’informatique parce que je maîtrisais déjà bien les outils, mais parfois il y avait une certaine routine qui s’installait. J’avais envie de profiter du fait d’être jeune et en bonne condition physique pour me lancer dans une carrière où il y a davantage d’action, et où les journées ne se ressemblent pas », explique-t-il. 

De fait, son premier conseil pour quelqu’un souhaitant devenir militaire est d’entretenir sa forme physique. Il suggère également de bien se renseigner sur la vie et les missions des militaires, par exemple en cherchant des documentaires sur la réalité du terrain. Ou bien en consultant le site de la Gendarmerie nationale et en contactant son Centre d’information et de recrutement (CIR) pour être mis en contact avec des militaires et recueillir leur témoignage. 

Benjamin met enfin en avant la diversité des parcours possibles : « Dans la Gendarmerie, tous les métiers existent. Certains sont liés à des fonctions support comme les ressources humaines, l’administration ou la cybersécurité, d’autres à celles plus physiques comme les patrouilles, voire à l’élite que constituent le GIGN ou le Commandement des opérations spéciales… tout est possible tant qu’on est animé par le sens du devoir et l’envie de rendre service à la population. » 

Des questions ? Contactez Mon Conseil en évolution professionnelle (Mon CEP)

Quel que soit votre projet, Mon Conseil en évolution professionnelle (Mon CEP) peut vous aider. Il s’agit d’un service public gratuit : nos conseillers sont là pour vous accompagner dans vos démarches et votre réflexion sur votre avenir professionnel. Vous profiterez ainsi de l’expertise d’un professionnel de la reconversion pour préciser votre projet, savoir vers quels acteurs vous tourner, connaître les éventuelles aides auxquelles vous êtes éligible, et ainsi envisager sereinement vos évolutions de carrière. 

Quelle évolution pour un militaire ?

De nombreux métiers et opportunités de carrières 

Si vous choisissez de devenir militaire, vous aurez de nombreuses possibilités d’évolution en termes de parcours et de carrière. C’est vrai pour les différents types de métiers qui sont proposés, autant que pour les évolutions d’affectation dans un nouveau corps ou une nouvelle région (en France comme à l’étranger), et bien sûr pour les opportunités de monter en grade

Une reconversion dans le secteur privé 

Devenir militaire n’est pas un choix sans retour ! Au contraire, il existe de nombreuses passerelles notamment vers des métiers civils du secteur privé. En plus des compétences acquises dans l’armée, certains diplômes sont directement reconnus dans le civil. À partir de 4 ans de service, vous pouvez également bénéficier d’un accompagnement par l’agence Défense mobilité, qui vous conseille quant à votre projet professionnel et peut vous suivre jusqu’à 3 ans après votre départ. 

Une reconversion dans le secteur public 

Parmi les quelques milliers de militaires qui font chaque année le choix de retourner dans le civil, nombreux sont ceux qui se tournent vers la fonction publique et continuent ainsi de mettre leurs compétences au service de l’intérêt général. Outre l’accompagnement là aussi par Défense mobilité, il existe 3 types de dispositifs : celui de droit commun (accessible à tous), un dispositif « dérogatoire » ouvert sous certaines conditions, et enfin un dispositif dit « de solidarité nationale » réservé aux militaires blessés en opération extérieur et titulaires d’une pension militaire d’invalidité. 

Une reconversion dans l’entrepreneuriat 

Enfin, beaucoup de militaires se tournent chaque année vers l’entrepreneuriat. Qu’il s’agisse de créer une micro-entreprise, de reprendre une société, de se lancer dans le commerce, les services ou encore l’artisanat, ils optent pour des voies très différentes. Ils s’appuient sur le sens de l’engagement qu’ils ont su développer au sein de l’armée. Là encore, Défense mobilité peut être à leurs côtés pour les conseiller et les aider si besoin à acquérir de nouvelles compétences.