Je souhaite en savoir plus sur les métiers d’avenir

Dans le cadre de votre évolution professionnelle, vous vous interrogez sans doute sur les métiers d’avenir et sur les secteurs les plus susceptibles de vous fournir du travail. Si l’on ne peut jamais prévoir avec certitude de quoi demain sera fait, il existe néanmoins un certain nombre d’études, de données et de grilles d’analyse qui permettent d’aborder la question selon trois angles : les métiers émergents et en forte évolution, les métiers porteurs, et les métiers en tension. Faisons le point sur les tendances.

Les métiers émergents et en forte évolution 

 

Ces métiers d’avenir sont ceux qui apparaissent suite à de nouveaux usages, à des transformations sociétales telles que la transition écologique, ou à des innovations technologiques. Ce sont donc des métiers nouveaux, ou qui ont fortement évolué, et dont on sait qu’ils répondent à de vrais besoins en compétences du marché du travail.  France compétences dresse en particulier une liste de 28 métiers qui correspondent à ces critères, sur la base d’une consultation de l’ensemble des branches et des syndicats professionnels. 

Il en ressort plusieurs grandes thématiques. Elles sont en lien avec le contexte actuel et les grandes orientations nationales, telles que :

  • la transition écologique, énergétique et environnementale,
  • la transformation numérique,
  • la modernisation des réseaux et des infrastructures,
  • les services à la personne,
  • la relocalisation d’activités productives en France. 

 

Pour citer quelques exemples, on trouve des métiers liés aux évolutions de l’agriculture et du paysagisme, notamment vers des pratiques plus écologiques, comme « animateur formateur en technologies agricoles », « éco-agriculteur » ou « végétaliseur urbain ». Sont retenus également des métiers liés à l’économie circulaire comme « opérateur en régénération des matières plastiques » ou « agent valoriste des biens de consommation courante ». 

Les besoins de nouvelles compétences dans le bâtiment sont aussi mis en avant, et là encore en partie liés à la question environnementale via l’indispensable rénovation énergétique des bâtiments, avec des métiers comme « technicien / chef de projet en rénovation énergétique » et plus largement « plombier chauffagiste » ou « couvreur ».  

Enfin, le secteur de l’informatique et du numérique, qui connaît toujours d’importantes évolutions technologiques, s’illustre également avec des métiers émergents comme « technicien en conception d’études et développement électronique » ou « gestionnaire de la sécurité des données, des réseaux et des systèmes ». 

Les métiers porteurs pour l’avenir 

 

Parmi les métiers d’avenir, on trouve aussi les métiers dits « porteurs ». Il s’agit là de métiers avec un fort potentiel de recrutement et donc de bonnes perspectives d’emploi. Ce sont des métiers qui sont ou seront recherchés par les entreprises, et qui ont vocation à se développer dans les années à venir, pour des raisons essentiellement conjoncturelles. 

Quels sont alors les métiers qui recruteront le plus à l'horizon 2030 ? Afin d'anticiper les besoins de recrutement et les déséquilibres qui peuvent en résulter, la Direction de l'animation de la recherche, des études et statistiques du ministère du Travail (Dares) et France Stratégie ont publié début 2022 leur rapport « Les Métiers en 2030 ». Ce dernier permet d’estimer les secteurs et les métiers dans lesquels le plus de postes seront à pourvoir. Ainsi, sur les 760 000 postes par an à pourvoir sur la période 2019-2030, 89 % sont des départs en retraite à remplacer. Cela concerne notamment le métier d’enseignant, qui équivaut à près de 1 million d’emplois dans notre pays, dont un certain nombre de personnes pour qui la fin de carrière approche. 

Autre raison conjoncturelle qui aura un impact fort sur les besoins de recrutement dans les prochaines années : le vieillissement de la population française. Ainsi, plus de 3 millions de personnes seront d'ici à 2030 en perte d'autonomie et auront besoin d'être prises en charge par des professionnels de santé. Avec en miroir de forts besoins de recrutement dans ces métiers liés au soin

Au niveau global, les 10 métiers ayant selon l’étude le plus de postes à pourvoir d’ici à 2030 sont :  

  • agents d'entretien ; 
  • enseignants ; 
  • aides à domicile ; 
  • conducteurs de véhicule ; 
  • aides-soignants ; 
  • cadres des services administratifs, comptables et financiers ; 
  • cadres commerciaux et technico-commerciaux ; 
  • infirmiers, sages-femmes ; 
  • ouvriers qualifiés de la manutention ; 
  • ingénieurs en informatique.

Pour en savoir plus sur les métiers d’avenir et les secteurs porteurs, vous pouvez également vous référer : 

Les métiers en tension 

 

De nombreux secteurs d'avenir existent donc déjà. Parmi eux, on trouve également des métiers qui sont aujourd’hui en tension, c’est-à-dire ceux où l’on cherche à embaucher massivement des salariés, mais sans y parvenir. Ces difficultés de recrutement peuvent s’expliquer soit par un manque de candidats, parfois dû à la faible attractivité de certaines professions. Soit par des profils qui ne correspondent pas vraiment aux besoins et aux attentes des organisations, notamment en termes de compétences et de formation. 

À ce titre, France Travail mène chaque année une grande enquête sur les besoins de main-d’œuvre en France. Elle permet, à travers une meilleure connaissance du marché du travail, à la fois d’anticiper les difficultés de recrutement, d’améliorer l’orientation des demandeurs d’emploi, et d’informer ces derniers.  Si cette enquête prévoit plus de 3 millions de recrutements pour l’année 2022 (soit 12 % de plus qu’en 2021), elle liste également les métiers où l’on peine le plus à recruter. Cette année, il s’agit dans l’ordre des… 

  • couvreurs et couvreurs zingueurs qualifiés ; 
  • aides à domicile et aides ménagères ; 
  • pharmaciens ; 
  • chaudronniers, tôliers, traceurs, serruriers, métalliers et forgerons qualifiés ; 
  • mécaniciens et électroniciens de véhicules ; 
  • carrossiers automobiles ; 
  • conducteurs de transport en commun sur route ; 
  • plombiers, chauffagistes (ouvriers qualifiés) ; 
  • infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices ; 
  • menuisiers et ouvriers qualifiés de l’agencement et de l’isolation. 

Mon conseil en évolution professionnelle vous oriente sur ces métiers d’avenir 

 

Une bonne connaissance de ces métiers émergents, porteurs ou en tension vous permettra d’identifier plus facilement les compétences recherchées par les recruteurs, et ainsi de faciliter votre parcours de reconversion et/ou l’obtention des financements dont vous avez besoin. 

Quel que soit votre projet, Mon conseil en évolution professionnelle ( Mon CEP ) peut vous accompagner. Notre dispositif est gratuit et ouvert à tous, que vous soyez salarié ou indépendant. Nos conseillers sont là pour faire le point avec vous sur votre situation et élaborer une stratégie d’évolution professionnelle. Prenez rendez-vous dès à présent.

Semaines de l'évolution professionnelle 

La 3ème édition des Semaines de l'évolution professionnelle, coorganisée par Avenir Actifs, l'APEC, le Réseau EVA, BGE Guyane, Anthéa RH Corse et Aksis Martinique, aura lieu du 10 au 21 octobre 2022.  

Au programme, plus de 100 webinaires gratuits sur les thématiques de la reconversion, la formation, la création d’entreprise et bien d'autres !

N'attendez plus et inscrivez-vous à notre webinaire "Je souhaite en savoir plus sur les métiers d’avenir" et découvrez le programme complet de l'évènement.